Messages

Affichage des messages du mars, 2018

La pensée de la mort et la créativité (Les créateurs 1)

La pensée de la mort m’habite au quotidien. En effet, il n’y a pas un jour qui passe sans que mes pensées s’arrêtent sur les disparus. Ça va d’Hélène Châtel à mes parents en passant par mes amis François, André et Jean-Luc. Bien entendu, je n’échappe pas au lot des disparus : je pense aussi à ma propre finitude… D’aucuns disent que je suis un peu fou, que je suis obsédé par cette idée fixe de mourir alors que je devrais me contenter de vivre, sans chercher plus loin. Au fond, la mort est à la portée de tous, même du dernier des imbéciles. Mais je n’arrive pas à me convaincre que l’arrêt de la vie ne vaut pas la peine d’être pensé. Comme si la mort n’était pas un phénomène important. Peu importe que vous soyez un adepte du « The show must go on » ou non, la mort n’est pas un événement sans conséquence, notamment pour ceux qui restent, ceux qui nous survivent. Pensez à leur souffrance… Certes, ils poursuivront leur vie après notre décès, mais nous aurons longtemps une place dans leur cœu